Intervention en Ile-de-France : 01 60 47 00 95

Nos meilleures astuces sur l'entretien de la chaudière

Nos meilleures astuces sur l'entretien de la chaudière

Saviez-vous qu'un entretien régulier de votre chaudière permet de réduire votre consommation et de limiter la pollution ? Découvrez dans notre dossier toutes les informations essentielles pour devenir incollable sur ce sujet. • L'entretien de ma chaudière à gaz • Légalement, elle doit être entretenue chaque année Vous habitez une maison ou un appartement doté d'une chaudière individuelle Votre chaudière est l'élément de votre logement en charge de la production de chauffage et d'eau chaude. Il est donc important de la faire entretenir régulièrement par un professionnel qualifié. Depuis septembre 2009, cette intervention est devenue obligatoire et doit être réalisée annuellement si la puissance de votre chaudière est comprise entre 4 et 400 kilowatts. La demande d'entretien doit s'effectuer à votre initiative. Votre logement profite d'une installation collective Si votre production d'eau chaude ou votre chauffage provient d'une installation collective, l'entretien est effectué à l'initiative du propriétaire ou du syndicat des copropriétaires de l'immeuble. La visite annuelle Le spécialiste que vous appellerez pour réaliser l'entretien de votre chaudière doit posséder les qualifications professionnelles requises par la loi. Il est chargé de vérifier votre équipement, le nettoyer si nécessaire et effectuer les réglages destinés à un fonctionnement optimal. Le professionnel doit également s'assurer de la conformité de l'émission de la quantité de monoxyde de carbone et évaluer les performances énergétiques et environnementales. Une fois la visite annuelle achevée, il remet une attestation à l'occupant du logement. Ce document devra être conservé pour pouvoir le présenter au bailleur s'il le souhaite ou à la compagnie d'assurance en cas de sinistre. En outre, cette attestation permet de se dégager de toute responsabilité en cas de sinistre lié au gaz. Le contrat d'entretien Souscrire un contrat d'entretien pour votre chaudière vous évite d'oublier la formalité d'initiative du rendez-vous. En effet, c'est l'entreprise qui vous contacte chaque année pour fixer une date de rendez-vous. Il existe plusieurs formules de contrat. Vérifiez avant de vous engager que le vôtre comprend la prise en charge des frais de déplacement et de main d'œuvre, le remplacement des pièces défectueuses ainsi que les délais de dépannages éventuels en cours d'année. Hors contrat, les factures sont en effet souvent plus lourdes et les interventions moins rapides. En outre, opter pour un contrat permet de couvrir davantage de prestations telles que le dépannage ou une intervention immédiate. Quelle que soit l'option d'entretien choisie, un suivi régulier est l'assurance de conserver une chaudière en bon état de fonctionnement. Bien entretenue, celle-ci durera plus longtemps et aura moins de risque de tomber en panne qu'une chaudière non entretenue. Autre point non négligeable : elle consommera aussi moins de combustible, sachant que toute énergie non consommée est de l'énergie non facturée. Enfin elle produira moins de gaz à effet de serre et de polluants. Quels sont les risques si je n'entretiens pas ma chaudière ? Des risques sanitaires Au-delà du fait que vous vivrez dans l'illégalité, certains éléments d'une chaudière à gaz étant inflammables, une mauvaise utilisation ou une fuite peut vite dégénérer en situation dangereuse pour votre santé. En effet, vous vous exposez vous ainsi que les occupants du logement à une intoxication au monoxyde de carbone. Première cause d'incident domestique, cette intoxication fait 6000 victimes par an dont 300 décès. Des risques financiers Si votre chaudière ne bénéficie pas d'entretien régulier, celle-ci risque de se déclencher plus souvent. Elle dépensera donc davantage d'énergie pour vous chauffer et risquera de tomber en panne. Ces inconvénients finalement liés à une consommation énergétique élevée entraîneront une facture de gaz salée. A l'inverse, un équipement bien entretenu consommera environ 8 à 12 % d'énergie en moins. Des risques de pollution La consommation d'énergie pour se chauffer entraine une émission de gaz polluants plus ou moins nocifs pour notre environnement. Bien que les chaudières à gaz fassent partie des systèmes de chauffage les moins polluants, leur combustion de gaz contribue tout de même à l'effet de serre puisqu'elles produisent du CO2. Ainsi, une chaudière mal entretenue consommera plus d'énergie et polluera donc davantage en augmentant la quantité de dioxyde de carbone rejetée dans l'atmosphère. Votre chaudière a plus de 20 ans ? Même si votre chaudière continue de fonctionner, vous devriez envisager d'en changer lorsque celle-ci dépasse les 20 ans de bons et loyaux services en optant pour un nouveau modèle. En effet, les nouveautés dans ce domaine sont plus écologiques et performantes et permettent d'économiser jusqu'à 30% de gaz. De plus, si vous envisagez de déménager, votre nouvelle chaudière apportera une plus-value significative à votre maison. Enfin, le remplacement d'une chaudière entrant dans la catégorie des travaux de rénovation énergétique, vous avez la possibilité de bénéficier d'une prime pour l'installation d'une chaudière à haute performance énergétique. Quel est l'emplacement idéal pour installer votre chaudière ? Quel que soit le modèle de chaudière que vous choisissez, l'essentiel consiste à expulser correctement les fumées générées par la combustion. L'évacuation se fera soit par une cheminée tubée, une ventouse ou bien une VMC spécifique en fonction du type d'appareil. Votre installation devra donc être idéalement située à proximité d'un mur extérieur ou du conduit de cheminée existant. En outre, les chauffagistes connaissent les normes légales concernant les aérations et les ventilations obligatoires, mais aussi les distances à respecter, ainsi que les configurations interdites… Par exemple, l'usage d'une hotte aspirante dans la même pièce qu'une chaudière à évacuation naturelle est proscrit. De même, il reste préférable de veiller à éloigner les appareils qui risqueraient de l'endommager (projections grasses de la cuisinière, refoulement d'humidité du sèche-linge…) et éviter de l'installer dans des locaux poussiéreux ou humides. Si possible, il vaudra mieux aussi l'implanter à proximité des pièces dites techniques, à savoir la cuisine ou la salle de bains, car la rapidité de l'arrivée d'eau chaude au robinet dépend de la quantité d'eau froide contenue dans les tuyaux. Question de confort ! Bon à savoir : • L'installation ou le remplacement d'une chaudière à gaz doit donner lieu à l'établissement d'un certificat de conformité. • N'oubliez pas que le ramonage du conduit de fumée est également obligatoire au moins une fois par an. Adoptez les bons gestes : • 19°C, c'est la température idéale pour vous chauffer correctement et consommer moins d'énergie. Pour réguler votre chauffage et assurer votre confort sans gaspillage et en limitant les rejets de gaz à effet de serre, vous pouvez opter pour l'installation de quelques accessoires : • Un thermostat d'ambiance (pour déterminer et réguler la température de votre logement) Un thermostat avec sonde extérieure (pour anticiper la météo) Un robinet thermostatique pour radiateur (pour réguler la température selon l'usage de la pièce) Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site ou appelez nos conseillers (du lundi au vendredi de 9 h à 19 h).