Intervention en Ile-de-France : 01 60 47 00 95

Tout savoir sur l'entretien correct de sa chaudière

Tout savoir sur l'entretien correct de sa chaudière

Pourquoi réaliser un entretien annuel de sa chaudière par un professionnel ? Peu importe son mode de combustion, une chaudière doit régulièrement être contrôlée par un chauffagiste professionnel. Non seulement cette visite est obligatoire pour les équipements utilisant un combustible, mais elle évite aussi bien des désagréments. Cette précaution permet un confort optimal et réduit la probabilité d'être surpris par une coupure d'eau chaude ou de chauffage suite à un dysfonctionnement. Et surtout, elle assure la sécurité de la maison. Bénéficiez des conseils de MBP ! Pour réaliser cette maintenance en toute tranquillité, voici ce qu'il faut savoir sur l'entretien annuel de sa chaudière. Pour quelles raisons l'entretien annuel de sa chaudière est-il indispensable ? S'adresser à un professionnel au moment de l'entretien annuel de sa chaudière est nécessaire, que sa combustion soit au gaz, au fioul, au bois ou au charbon. Les chaudières électriques ne sont pas concernées. Quel est l'intérêt d'avoir recours à notre entreprise pour cette maintenance ? Fournir l'attestation obligatoire d'intervention du chauffagiste L'entretien annuel des chaudières à combustion est encadré par la loi et revêt un caractère obligatoire. Le décret n°2009-649 du 9 juin 2009 consolidé par l'arrêté du 15 septembre 2009 précisent que les chaudières concernées ont une puissance nominale allant de 4 à 400 kWh, c'est-à-dire la grande majorité de ce type d'équipement domestique. La maintenance doit être réalisée par un professionnel disposant des qualifications nécessaires. Celui-ci a l'obligation de fournir à l'utilisateur une attestation d'entretien. Elle est à conserver. Ce justificatif pourra être réclamé par le bailleur du logement, l'assurance en cas de sinistre ou encore les autorités compétentes. Garantir une sécurité optimale Grâce à cet entretien régulier, le propriétaire ou le locataire ainsi que son entourage ont l'assurance que les lieux sont protégés et sans risque majeur. La principale crainte à avoir avec ce genre de matériel est l'intoxication au monoxyde de carbone, à l'exception des chauffages électriques. Dangereux pour la santé, ce gaz est difficilement détectable car invisible, inodore et non irritant. Néanmoins, il provoque de la fatigue, des maux de tête et des nausées. Ces symptômes sont donc à surveiller en cas de suspicion de fuite. De plus, la révision régulière des équipements atteste d'un bon fonctionnement général et sécurise l'environnement de l'utilisateur. Permettre des économies d'énergie Avec une maintenance régulière, une chaudière non électrique conserve des performances idéales entre chaque visite du chauffagiste. Un matériel entretenu permet de faire des économies de combustibles, et donc d'énergie. Ainsi, cela se répercute de manière positive sur la facture mensuelle. De même, la durée de vie du matériel augmente et les pannes importantes se raréfient. Préserver le matériel des pannes éventuelles L'entretien ponctuel de sa chaudière améliore sa résistance aux épreuves du temps. Certaines pièces sont nettoyées, réglées et éventuellement remplacées. Les pannes sont ainsi majoritairement évitées, de même que certains accidents. Le matériel est préservé et dure plus longtemps. Conservez les pièces usagées de la chaudière au cas où votre assureur requiert une expertise. Quelles sont les formalités administratives à connaître ? Pour être en règle et appréhender au mieux cette intervention annuelle obligatoire, quelques éléments administratifs sont à prendre en compte. Assumer sa responsabilité d'occupant des lieux En ce qui concerne les chaudières individuelles, l'occupant des lieux est tenu de réaliser l'entretien annuel imposé et doit en prendre l'initiative. Ainsi, les frais sont réglés par le locataire si le logement est loué, et par le propriétaire en cas de résidence principale. Dès réception de l'attestation du chauffagiste, il faut la fournir à son propriétaire ou son bailleur. Ces personnes physiques ou morales sont en droit de poursuivre juridiquement un locataire qui refuse cette maintenance. En revanche, pour ce qui est des chaudières collectives, la responsabilité incombe au propriétaire ou au syndicat de copropriété du groupe de logements. Se faire remettre l'attestation d'entretien du professionnel Dans un délai de quinze jours après l'intervention, le chauffagiste professionnel doit remettre à l'utilisateur une attestation certifiant l'entretien du matériel. Ce document est à conserver précieusement pendant une durée de deux ans minimum. Les assureurs peuvent la réclamer en cas de sinistre ou de litige. L'attestation doit obligatoirement renseigner les manipulations réalisées, les rectifications des dysfonctionnements, les résultats des mesures du taux de monoxyde de carbone, l'efficacité énergétique, le rendement de la chaudière et les performances environnementales. Les émissions de polluants sont prises en compte. Elle contient également des conseils avisés pour mieux maitriser sa consommation d'énergie. Porter attention aux clauses du contrat Tous les contrats d'entretien annuel des chaudières ne comportent pas les mêmes options. Dans certains cas, le contrat comprend strictement la vérification des points obligatoires et le déplacement du professionnel certifié. Certaines sociétés incluent d'autres prestations ou proposent des options supplémentaires comme le ramonage du conduit de fumée, le renouvellement des pièces détachées ou encore l'entretien des radiateurs. Pour un contrat d'entretien classique, il faut compter entre 100 et 150 euros de prestation. Avec les options additionnelles, le prix annuel est compris entre 150 et 300 euros. Comment se déroule l'intervention du chauffagiste ? Passer par un chauffagiste certifié assure à l'utilisateur une intervention en toute sérénité. Les points de contrôle suivants sont indispensables. Contrôler et nettoyer les divers mécanismes Le nettoyage des mécanismes de la chaudière et le contrôle de leur bon fonctionnement sont inclus dans une prestation d'entretien annuel. Seront notamment vérifiés la qualité de la combustion, l'usure et le fonctionnement des brûleurs, ainsi que l'état des dispositifs de sécurité. Effectuer les éventuels réglages Le chauffagiste a pour rôle d'ajuster les réglages des chaudières pour un fonctionnement optimal. Il saura vous donner de bons conseils pour une utilisation économique et respectueuse de l'environnement. Traquer les fuites au monoxyde de carbone En cas de doute sur l'étanchéité, la teneur en monoxyde de carbone est mesurée. Le risque est imminent lorsque son taux excède les 50 ppm. Une anomalie de fonctionnement est détectée à partir de 20 ppm. Evaluer les performances énergétiques et environnementales. L'estimation des émissions de polluants et la comparaison aux autres équipements du commerce favorisent une vue globale sur les performances énergétiques et environnementales de sa chaudière. Le professionnel saura vous donner des conseils adaptés lors de l'entretien.